CARAVANE GAZELLE

Spectacle musical de Florence Prieur et Olivier Calmel, mis en scène par Illich L’Hénoret
Commande du quintette à vent ArteCombo

Création au Théâtre de Ménilmontant par Julie Martigny e le Quintette à vent ArteCombo

La musique d’Olivier Calmel et l’histoire imaginée par Florence Prieur font surgir gazelle, chameaux, voyageurs, nuit étoilée et désert dans une mise en scène d’Illich L’Hénoret.

Note d’intention de l’auteur

« C’est l’histoire – d’une gazelle ». Une gazelle, à peine extraordinaire, comme on en aperçoit à la frontière des déserts. Elle est blessée et va croiser la route d’une caravane à l’arrêt pour la nuit. Puisqu’il faut – pour un temps – ralentir, autant caler son pas sur celui des hommes et des bêtes de somme ! La caravane s’ébranle, augmentée d’une drôle de bête qui va égayer et attendrir l’équipée, à commencer par le plus sage des chameaux. jours passent, le désert se traverse et tous s’attachent à ce petit bout de gazelle et à son don de sourcier. Loin des villes et de ceux qui les habitent, un nouvel équilibre, une nouvelle harmonie se crée. Gazelle, hommes, chameaux. Rien ne manque. Ils sont au complet. Tout est lente marche, calme et complicité. Et puis, à l’approche des premières habitations, la gazelle pose problème et question. Dans le regard des curieux, elle redevient gibier et promesse d’un bon dîner. Le temps serait-il venu de se séparer ?

En surface et au plus profond, la gazelle incarne notre part de sauvage, d’indomptable, de liberté. C’est l’appel du lointain, des mers à parcourir, des bouts de terre à découvrir ou à reconquérir. C’est ce qu’il nous reste de sacré – ce quoi à nous ne voulons pas renoncer. La gazelle du conte est tout cela. Hommes, chameaux, curieux – suivons-là !

Florence Prieur, auteur

Note d’intention du compositeur

C’est l’histoire d’une gazelle blessée qui traverse le désert avec une caravane (hommes et chameaux) le temps de guérir et de retrouver sa liberté, sa soif de vie, son feu sacré.
Ce feu, c’est celui qui nous anime tous, petits et grands, par delà les apparences et les violences de nos sociétés.

1. La Solitude
La gazelle est seule, dans la nuit. Les bruits de la nuit accompagnent sa halte, imposée par sa blessure, qui est le signe du monde sauvage dans lequel elle vit. Cette partie développe une musique d’essence contrapuntique basée sur le thème de la solitude exposé dès le début au basson.

2. L’Espoir
Au loin, une lumière. Sans savoir ce qu’elle est, ni où elle mène, la gazelle se met en chemin. Il s’agit d’une prise de décision, de la volonté d’avancer coûte que coûte, quand bien même la lumière est ‘faible et vacillante’. Son pas est irrégulier et ralenti par sa blessure. La structure harmonique de cette partie musicale est basée sur celle du ‘grand départ’, de l’appel de la vie.

3. La Veillée
La lumière qui guide la gazelle, c’est le feu de la veillée, de la vie des hommes. La musique développe la thématique de la complicité, basée sur un rythme soutenu à temps irréguliers et une mélodie ornementée jouée successivement au basson, au hautbois, à la clarinette puis à la flûte. Il est ponctué dans sa partie centrale par le thème du vieil homme. Sur un crescendo musical annonçant l’approche, la gazelle découvre un lieu apaisé, très masculin, un moment de détente où l’harmonie avec l’autre semble de mise. Un vieil homme, (le conteur), et un chameau, (le passeur), vont devenir les principaux alliés de sa guérison et de sa reconstruction.

4. La Rencontre
Le chameau, protecteur, quitte le groupe pour la rejoindre, l’accueillir. Le thème de la rencontre amoureuse se présente très simplement, développant une mélodie tonale jouée par le cor.

5. Le Grand Départ
La caravane se prépare et la gazelle décide d’être du voyage. C’est la pagaille, un joyeux départ cacophonique. Après une vague impression d’organisation des éléments, le thème de l’appel de la vie explose en contrepoints successifs, complémentaires et parfois… contradictoires !

6. L’Harmonie
Loin des sociétés, des usages et des institutions. La vie est joyeuse, attendrie, légère. Une réciprocité, un échange se crée entre la gazelle et ses compagnons de route. Les thèmes de la complicité et de la rencontre amoureuse sont exposés avec des modes de jeux spécifiques. Une entrée fuguée mène à la parade amoureuse.

7. La Parade
La gazelle et le chameau se sentent seuls et uniques au monde. La musique retranscrit une atmosphère espiègle, très joyeuse, presque insolente !
Une partie de l’exposé du thème empreinte à la rencontre amoureuse et en propose un développement harmonique spécifique dont les éléments mélodiques et contrapuntiques circulent à volonté entre les parties.

8. Le Retour
C’est le grand retour à la ville, aux sociétés, aux institutions, avec son cortège de rituels, de conversations et de commerces. Les questions, les jugements d’autrui sur le fragile équilibre qui s’est installé imposent le développement musical d’une nouvelle thématique, celle de l’appétit des hommes. Ostinato rythmique, percussions incisives et harmonie dense constituent la base de celui-ci.

9. La fin de l’Illusion
C’est la fin d’un équilibre fragile, d’une vie qui ne se rêve et ne se réalise que dans le désert. Le thème de la solitude employé en mouvement contraire développe une musique pesante. Le motif du vieil homme est alors employé comme transition. C’est en effet lui qui force le départ de la gazelle.

10. La Séparation
Il est temps pour la gazelle de retrouver sa liberté ; elle doit partir. Le thème de la solitude est réintroduit sur une trame harmonique douloureuse, qui s’achève sur un accord d’apaisement, une lueur d’espoir.

11. La Vie continue
Le final développe une thématique propre et expose tour à tour l’ensemble des motifs et mélodies développés précédemment. La gazelle peut enfin redevenir elle-même et retrouver son galop. Pour le chameau, place aux histoires et aux veillées. C’est sa manière à lui de ne pas cesser d’aimer.

La musique du conte développe un langage à la fois accessible, dynamique, contrasté, et résolument contemporain ; c’est à dire véritablement d’aujourd’hui, avec ce que cela comporte de passerelles et de clins d’œil. Une musique ludique et rythmée, dont les thématiques se veulent simples et lumineuses.

‘ Caravane Gazelle ‘ est dédié au quintette ArteCombo, commanditaire de l’oeuvre.

Olivier Calmel, compositeur