Presse

Dauphine Libéré - l'Echo Ardoisier dévoile sa création originale


dauphine_libere_logo

L’Echo ardoisier dévoile sa création originale

Le public savoyard a mieux connu l’Echo ardoisier en juin dernier, aux Estivales du château. Un orchestre d’harmonie invité dans la cour d’honneur, c’était une première ! Il est vrai que l’honneur, c’est un mot d’habitude pour la société musicale de Saint-Julien-Montdenis, en Maurienne.
Orchestre entièrement amateur, jusqu’à son chef Jacques Deléglise, il fréquente cette catégorie, la plus élevée dans la hiérarchie de la Confédération musicale de France. En mai 2010, au concours national d’harmonies, l’Echo Ardoisier obtient un 1er prix, grâce à une interprétation magistrale d’ Eau Vive, une œuvre difficile d’Olivier Calmel.

La participation des Italiens paraissait comme une évidence.

Entre le compositeur et l’orchestre, un lien s’est tissé. Pour fêter le 110ème anniversaire de sa création, l’association a demandé à Olivier Calmel de l’aider à se lancer dans une grande aventure : la création d’une œuvre.
« J’ai eu envie d’écrire sur le sujet de la fraternité, ça m’a paru évident », confie le musicien.

Il a puisé son inspiration dans les relations plus qu’amicales qu’entretient l’Echo ardoisier avec l’harmonie de Villarfocchiardo, dans la vallée de Suse. En septembre, il a retrouvé les musiciens des deux côtés des Alpes au refuge du Mont-Thabor. A la sortie de ce rendez-vous d’amitié, la participation des Italiens à la création paraissait comme une évidence.

Musiques de l’Echo ‘, poème symphonique en deux mouvements et cinq tableaux, comprend donc deux textes d’Ivana Miletto. La chorale de l’Echo ardoisier et son homologue valsusine sont mises à contribution pour la création.

« C’est une oeuvre très riche », confesse Jacques Deléglise, « tous les pupitres sont impliqués ». Inspirée par la vie de l’orchestre depuis plus d’un siècle, elle évoque les moments de rêves, de doute et de partage.

Certains musiciens et choristes ont l’impression de s’attaquer à une montage. Olivier Calmel les rassure d’un sourire : « le but, c’est qu’à la fin le plaisir soit au rendez-vous, et puis il n’y a rien de sacré, même chez Wagner, alors encore moins chez moi ! ».

« ‘ Musiques de l’Echo ' est un double hommage des musiciens », avoue André Goffo, président d’ l’Echo ardoisier, « à l’industrie de l’ardoise qui les a fait vivre, et à la fraternité qui les lie ».
Cela valait de se lancer dans une aventure unique.

Le Dauphiné Libéré >> lire l'article (jpeg) >> lire l'article (pdf)

article dauphine libere 2012 12 16

  • Twitter: oliviercalmel
  • Facebook: olivier.calmel
  • YouTube: OlivierCalmel
  • Deezer: olivier%20calmel
  • Linked In: oliviercalmel
  • MySpace: oliviercalmel
  • SoundCloud: olivier-calmel
  • Dailymotion: Olivier_Calmel
  • AllMusic: olivier-calmel-p1154827
  • IMDB: nm1929964
  • UniFrance: 332254/olivier-calmel
  • Piano Bleu: olivier_calmel.html
  • Citizen Jazz: toutsur_Olivier+Calmel
  • LastFM Artist: Olivier+Calmel
  • All About Jazz: oliviercalmel
  • Google Play: olivier+calmel
  • QoBuz: olivier+calmel
  • Amazon: olivier+calmel

Nous avons 41 invités et aucun membre en ligne

  • Pagerank service danslemonde.net

Contact & VCard

Olivier Calmel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. www.oliviercalmel.com